top of page

Attentes 2024 de la rédaction

Une nouvelle année commence et avec elle la promesse de nouvelles rencontres cinématographiques. La rédaction de Surimpressions tient à partager avec ses lecteurs et lectrices quelques attentes. Elles ne sont bien sûr pas exhaustives mais elles révèlent la diversité d'un cinéma toujours bien vivant !


En février :


Ferrari, de Michael Mann


© The Searchers

Après plus de neuf ans d’absence, Michael Mann (Heat, Collateral) fait son grand retour avec Ferrari, un biopic sur le célèbre constructeur automobile qui sera porté par Adam Driver et Penelope Cruz. L’occasion pour le cinéaste de dresser une nouvelle fois le portrait d’un homme méticuleux et perfectionniste, tout en fournissant, on l’espère, une belle dose d’adrénaline à travers des séquences de course qui s’annoncent dantesques.


*

All of us Strangers de Andrew Haigh


© Walt Disney - Searchlight Pictures

Depuis Normal People et le choc Aftersun, le monde entier a les yeux rivés sur la suite de la carrière de l’acteur Paul Mescal. Nul doute que son talent va s’épanouir dans All of us Strangers, où il partage l’affiche avec Andrew Scott pour une balade mélancolique et fantastique à travers l’amour et les souvenirs d’enfance, le tout chapeauté par l’excellent réalisateur britannique Andrew Haigh (Week-end, 45 years). Un projet singulier et insaisissable qu’il nous tarde de découvrir.


*

Le Ravissement d’Iris Kaltenbäck


© Imagine Film Distribution

Parfois, il suffit d’un pitch pour nous intriguer : Le Ravissement, premier film de la réalisatrice Iris Kaltenbäck, nous racontera ainsi comment Lydia, sage-femme effacée et solitaire, fait croire à l’un de ses anciens amants qu’elle a eu un enfant avec lui. Un film qui nous arrive auréolé de bonnes critiques et qui promet un beau portrait de la solitude, porté par l’actrice Hafsia Herzi. 


En Mars :


La Bête de Bertrand Bonello


© Imagine Film Distribution

L’anticipation n’est pas l’apanage des cinéastes anglo-saxons ou sud-coréens. Avec La Bête, Bertrand Bonello explore un futur où l’IA est omniprésente et les émotions dangereuses. Le réalisateur du percutant Nocturama nous propose ce qui semble être un conte politique et romantique, avec en tête d’affiche Léa Seydoux et l’acteur britannique George MacKay.


En Avril :


La Chimera d’Alice Rohrwacher


© September Film

Rare sont les films qui ne ressemblent qu’à eux-mêmes et qui renvoient en même temps à toute une tradition du cinéma, ici, les géants italiens de Fellini à Pasolini en passant par De Sica. La Chimera, avec son histoire d’amour (vraiment) impossible, ses pilleurs de tombe, ses trafiquants d'œuvres d’art et ses mères solidaires, confirme qu’Alice Rohrwacher est déjà une grande cinéaste et que chacun de ses films est un évènement. Nous avons d’ailleurs, déjà eu l’occasion d’en dire un mot par ici !


*

Evil Does Not Exist (Le Mal n’existe pas) de Ryūsuke Hamaguchi


© September Film

Ryūsuke Hamaguchi avait frappé un grand coup en 2022 en sortant coup sur coup deux chefs d'œuvres en Belgique : Drive My Car et Contes du hasard et autres fantaisies. C’est peu dire que son prochain film est attendu ! Dans Evil Does Not Exist l’implantation d’un camping pour citadins bouleverse la vie simple et harmonieuse d’une petite communauté. Le long-métrage a d’ailleurs remporté le Grand prix du jury à la Mostra de Venise en 2023.


En Mai :


Furiosa : A Mad Max Saga de George Miller


© Warner Bros

Il y a presque dix ans, Mad Max : Fury Road débarquait dans les salles obscures et donnait une véritable leçon d’intensité à tous les blockbusters de son temps. Le retour de George Miller aux commandes de sa franchise-phare ne peut que créer l’impatience chez nous, d’autant qu’il articulera cette fois-ci l’intrigue autour de la jeunesse de Furiosa, personnage charismatique autrefois incarnée par Charlize Theron et désormais campée par la talentueuse Anya Taylor-Joy.


En Juin :


Vice Versa 2 de Kelsey Mann


© Walt Disney

Avec le temps, il faut bien admettre que Pixar n’a plus tout à fait la même aura qu’autrefois et que leurs derniers films se sont révélés parfois décevants, voire franchement oubliables. Pourtant, impossible de ne pas être impatient face à une suite à Vice Versa, l’une de leurs œuvres les plus matures et abouties. Dans cette suite, il sera ainsi question de l’adolescence de Riley, la petite fille du premier opus, et d’une flopée de nouvelles émotions - dont l’inévitable Anxiété ! L’occasion de prolonger des thématiques chères à Pixar.


Pendant l'été :


The Bikeriders de Jeff Nichols


© Focus Features

Sept ans qu’on attendait un nouveau film de Jeff Nichols, réalisateur de Take Shelter, Mud ou encore Midnight Special. Poursuivant l’exploration de son univers rêche à base de road movies et de types de l’Amérique profonde, The Bikeriders suit les aventures d’un groupe de motards dans les années 60, où on pourra notamment retrouver son acteur fétiche Michael Shannon, au côté de Austin Butler, Tom Hardy ou encore Jodie Comer.


Date de sortie inconnue :


Megalopolis de Francis Ford Coppola


Apocalypse Now 1979 © United Artists

Cela fait maintenant quarante ans que Francis Ford Coppola développe Megalopolis, un projet de science-fiction démentiel pour lequel le cinéaste a mis en jeu sa fortune personnelle. Le long-métrage devrait ainsi montrer un New-York utopique designé par un architecte fou joué par Adam Driver. Si le tournage s’est terminé il y a dix mois, nous n’avons toujours aucune date de sortie à l’horizon. Peut-être peut-on miser sur une présentation à Cannes 2024 ?


*

Emmanuelle d’Audrey Diwan


© Pathé

“Mélodie d’amour chante le cœur d’Emmanuelle…” Si le premier film Emmanuelle, sorti en 1974, demeure célèbre pour la chanson éponyme de Pierre Bachelet, on ne peut pas dire que le reste du film soit particulièrement qualitatif, sans même parler d’un scénario qui sexualisait une jeune fille mineure. On ne peut qu’être curieux de voir Audrey Diwan, réalisatrice de l’excellent et féministe L’Événement, moderniser cette figure érotique des années 70, avec en plus l’actrice Noémie Merlant dans le rôle-titre. 


*

Mickey 17 de Bong Joon-ho


© Warner Bros

Depuis la claque Parasite en 2019, le cinéaste sud-coréen s’est fait plutôt discret… Pour mieux préparer son retour ? Après Snowpiercer et Okja, le réalisateur revient à la science-fiction pour cette histoire d’un clone chargé d’une mission suicide qui se rend progressivement compte de l’exploitation dont il fait l’objet. Outre ce pitch assez intriguant, le casting du film est une autre raison d’attendre le film : Robert Pattinson, Mark Ruffalo, Toni Colette et Steven Yeun se partagent l’affiche.


*

Les Femmes du balcon de Noémie Merlant


Mi iubita, mon amour 2021 © Tandem

On évoquait un peu plus haut Noémie Merlant l’actrice, mais elle revient aussi comme réalisatrice, pour son deuxième long-métrage, Les Femmes du balcon. Trois femmes, un appartement, la canicule… et un voisin étrange qui attise l’imagination. On n’en sait pas beaucoup plus mais avec sa cinéaste également au casting et un sujet pareil, on ne peut qu’être intrigué !


*

The Shrouds de David Cronenberg


Les Crimes du futur 2022 © Metropolitan

Après Les Crimes du futur, le mythique réalisateur de La Mouche ou d’eXistenZ nous prouve qu’il est bien de retour ! Dans The Shrouds, il y serait question de deuil et d’un procédé permettant d’assister nos proches dans la mort. Body horror et réflexion sur l'existence au programme ? Porté par Vincent Cassel, Diane Kruger ou encore Guy Pearce, le film s’annonce en tout cas unique, comme tous ceux de David Cronenberg.


*

Dahomey (Le Retour) de Mati Diop


Atlantique 2019 © Ad Vitam

Atlantique avait, en 2019, bouleversé pas mal de monde et remporté le Grand prix à Cannes. Le prochain projet de Mati Diop marquera-t-il autant les esprits ? Le mystère plane même si on croit savoir que le film évoque la restitution parfois complexe et douloureuse des œuvres d’art africaines volées pendant la colonisation. Le casting n’a pas encore été révélé mais on peut faire confiance à la réalisatrice pour nous surprendre et nous emporter.


*

Nosferatu de Robert Eggers


© Focus Features

Le plus célèbre des vampires fera son retour, possiblement en fin d’année 2024, avec une nouvelle (ré)adaptation de Nosferatu-Dracula. C’est peu dire qu’on attend cette version réalisée par Robert Eggers, à qui on doit les excellents The Witch et The Lighthouse, ainsi que le plus décrié The Northman. Bill Skarsgård en Dracula, Lily-Rose Depp en Mina Harper et Willem Dafoe en Van Helsing, voilà un casting qui promet !

Comments


bottom of page