top of page

Critique : Cet été-là d'Eric Lartigau

Ultime enfance





La trame de Cet été là donne une impression de déjà-vu, une énième fable sur la fin de l’enfance. Mais c’est un peu comme les histoires d’amour, on ne refuse pas d’en voir d’autres sous prétexte que le sujet est connu. Eric Lartigau s’empare de cette période de l’existence avec sa propre sensibilité et défend sa vision grâce à un casting de choix.


Chaque été, Dune (Rose Pou Pellicer) et ses parents (Marina Foïs et Gael Garcia Bernal) se rendent dans leur maison dans les Landes. La jeune fille de onze ans y rejoint Mathilde qui l’attend avec impatience et toutes deux passent les vacances entre de longues balades à vélo, la surdose de bonbons acidulés devant des films d’horreur et les jeux en bord de lac à se raconter tout et n’importe quoi. Mais cette fois-ci quelque chose dans l’air a changé : la mère de Dune est dépressive, ses parents se perdent et se disputent sans cesse, elle ne trouve pas bien sa place entre les ados encore bien trop grands et ce monde d’enfant devenu trop petit.


À travers sa caméra qui lui sert tout à la fois de bouclier et de pont vers l’univers des grands, Dune nous livre son regard intime sur les choses et ses émotions partagées. Un peu plus âgée que Mathilde, elle tente déjà de cerner les codes des adultes qui l’entourent sans pour autant y parvenir vraiment, mettant à nu ses propres difficultés à se comprendre et s’expliquer. C’est comme si l'enfant observait ce qui l’attendait, et en prenait doucement conscience.


La justesse des deux jeunes actrices comme celle des comédiens plus confirmés ainsi que l’humilité du film, permettent de faire de Cet été-là une tendre adaptation du roman graphique éponyme de l’autrice canadienne Mariko Tamaki. L'œuvre d’Eric Lartigau (La famille Bélier) n’est pas à comparer à d’autres mais à prendre pour elle-même et rappelle que grandir, c’est comme aimer : on peut en parler mille fois, ça reste une expérience singulière.


RÉALISÉ PAR : ERIC LARTIGAU

AVEC : MARINA FOÏS, CHIARA MASTROIANNI, GAEL GARCIA BERNAL, ROSE POU PELLICER & JULIETTE HAVELANGE

PAYS : FRANCE

DURÉE : 99 MINUTES

SORTIE : LE 4 JANVIER



Comments


bottom of page