top of page

Critique de Chocolat, le récit anticolonialiste de Claire Denis

Intelligent, sensible et corporel

Entre mer et palmiers. Dans les premières minutes du film, le Cameroun nous apparaît comme paradisiaque et la femme blanche qui arpente ses plages comme une touriste. Ce serait se fourvoyer. Elle est ici pour retrouver les images de son enfance. À l’image de Claire Denis, la jeune France Dalens a grandi au Cameroun lorsque son père était commandant de colonie à Mindif en 1957. Et comme son prénom le laisse entendre, France fait figure d’allégorie. Celle d’un territoire tant hexagonal que colonisateur, qui ne doit sa présence illégitime au Cameroun qu’à la mise sous tutelle du pays par l’ONU, de la fin de la Seconde Guerre mondiale au 1er janvier 1960, date de l’indépendance. 


Pour France, ce retour dans les paysages de son enfance est l’occasion d’une plongée dans le passé. Aux côtés de son père, un jeune François Cluzet fagoté comme Tintin au Congo, qui gouverne la région. De sa mère interprétée par l’italienne Giulia Boschi, qui gouverne la maison. Et de Protée joué par l’acteur Isaach de Bankolé, un jeune homme Camerounais au service de la famille, qui a développé un lien fort avec France. 


Une dynamique qui, au fur et à mesure de la révélation du racisme latent qui habite leur relation, se délite et laisse poindre une fracture dans leur rapport de confiance. Cette fracture, c’est le chocolat. Pour les Camerounais, et Protée en tête, qui “sont chocolats”. Dupés, utilisés, bernés par les colons et qui bientôt les rejetteront pour prendre en main leur destin. Pour les colons et la famille Dalens qui “font les chocolats”. Qui jouent de crédulité, de naïveté vis-à-vis d’un monde au bord de la rupture. 


Intelligent, sensible et corporel, Chocolat nous monte à la tête. Et occupe celle de Claire Denis qui fera de ses souvenirs d’enfance, et de la thématique des rapports entre Noirs et Blancs, une des matières premières de son cinéma.


RÉALISÉ : CLAIRE DENIS

AVEC : ISAACH DE BANKOLÉ, GIULIA BOSCHI, FRANÇOIS CLUZET

PAYS : FRANCE, ALLEMAGNE DE L’OUEST 

DURÉE : 105 MINUTES


Découvrez Chocolat en streaming ici :





Comentarios


bottom of page