Critique : New York-Miami de Frank Capra


À l’heure où les comédies romantiques désertent les salles de cinéma, revoir New York-Miami (1934) constitue autant un retour aux origines de la screwball comedy qu’une méditation sur le rapport privilégié que le public entretenait alors avec ce sous-genre. Si le film de Frank Capra est érigé au rang de classique, et ce malgré une production chaotique et un accueil critique plutôt glacial, c’est parce qu’il a pu compter sur l’amour du public qui en fit un succès. Porté par cet engouement, le long-métrage fut dans la foulée couronné de cinq Oscars.

En apparence moins engagé que les autres grands films du cinéaste, New York-Miami dépasse pourtant le simple postulat de la romance entre deux êtres que tout oppose. Chez le réalisateur de La vie est belle, l’amour en fuite entre un journaliste arrogant et goujat et la fille capricieuse d’un magnat de Wall Street en quête d’émancipation est prétexte à faire tomber les barrières sociales, psychologiques et sexuelles.

Sorti quelques mois avant l’application du Code Hays, ce périple rocambolesque jouit d’un érotisme ludique et suggéré avec ironie. Les dialogues incisifs et crûs, sur fond de guerre des sexes, échangés tambour battant, révèlent les personnages et fissurent le mur des conventions, à l’image de ces couvertures cloisonnant les lits pour assurer la bienséance qui tomberont au moment du passage à l’acte.

88 ans après sa sortie, le constat reste le même : le public ne s’y était pas trompé. Car, si la « trempette » de donut dans le café est, à en croire Peter Warne (Clark Gable), une question de tempo, l’art de la comédie l’est tout autant. À ce jeu-là, le film excelle grâce à la vitalité de son montage, à sa caméra énergique dont le cadre s’amuse à séparer le couple pour mieux le réunir, et grâce à l’interprétation sans mièvrerie et sans théâtralité superflue de son duo.

Refaire le voyage New York-Miami en 2022, c’est revivre les heures de gloire de la comédie hollywoodienne en se régalant de sa douce irrévérence qui séduit depuis les années 30.

Le film est disponible en DVD dans la Collection Very Classics Sony.

RÉALISÉ PAR : FRANK CAPRA

AVEC : CLAUDETTE COLBERT, CLARK GABLE, WALTER CONNOLLY ET JAMESON THOMAS

PAYS : ÉTATS-UNIS

DURÉE : 105 MINUTES