top of page

Flashback : Naissance des pieuvres de Céline Sciamma


© Cinéart

En cinq films seulement, Céline Sciamma est devenue une cinéaste incontournable avec des récits d’apprentissage d’héroïnes en recherche identitaire. Avec Naissance des pieuvres, son premier long-métrage, l’éveil du désir de trois jeunes filles s’inscrit dans une dialectique entre la surface des apparences, construites socialement et trompeuses, et l’inassouvi, qui dévore de l’intérieur. Cette tension guide la mise en scène qui refuse l’emphase facile, et évite les clichés du genre. Ici, l’émancipation passe par l’expression corporelle, le détail d’un geste ou d’une réplique.


Un été, Marie (Pauline Acquart) tombe sous le charme de Floriane (Adèle Haenel, la révélation), la capitaine de l’équipe de natation synchronisée, tandis que son amie Anne (Louise Blachère), complexée par son poids, s’entiche de François, le copain de Floriane. Entre premières fois, jalousies et désillusions, le film d’adolescence, libéré de l’enceinte scolaire, trouve dans la donnée aquatique, ses chorégraphies, ses décors (piscines, douches, vestiaires) et ses métaphores (dont celle du titre), la substance idéale pour incarner la fluidité des attirances, et leurs transferts. Si Marie est subjuguée par Floriane, c’est aussi parce qu’elle lui renvoie une image de la féminité qui lui est étrangère. En retour, Floriane, prisonnière et victime d’une mascarade de séduction, envie l’innocence enfantine de Marie. Loin de leur rôle protecteur, quand ils ne sont pas carrément des prédateurs (les hommes qui abusent de Floriane, les adultes sont soit absents (les parents), soit le reflet de règles patriarcales ; .


Seize ans après sa sortie, Naissance des pieuvres témoigne toujours de la singularité d'une artiste qui analyse la dimension intime et politique du corps pour proposer de nouvelles dynamiques du regard.


Naissance des pieuvres est disponible sur Sooner.

RÉALISÉ PAR : CÉLINE SCIAMMA

AVEC : ADÈLE HAENEL, PAULINE ACQUART ET LOUISE BLACHÈRE

PAYS : FRANCE

DURÉE : 85 MINUTES

Comments


bottom of page