top of page

Critique : Magic Mike's Last Dance, de Steven Soderbergh

Dernière mise à jour : 11 févr. 2023

London Calling

© Warner Bros

Alors que la figure de la strip-teaseuse a largement été représentée par le cinéma, que ce soit à travers des films d’action ou de gangsters, le pendant masculin du métier est au contraire sous exploré par le septième art. Avec le premier Magic Mike, le cinéaste Steven Soderbergh et l’acteur Channing Tatum - lui-même ancien strip-teaseur - étaient parvenus à offrir une représentation moderne et pertinente de la profession, sans oublier d’aborder les problématiques économiques et sociales inhérentes au milieu. Le second opus réalisé par Gregory Jacobs avait quelque peu balayé ces aspects pour se concentrer sur les shows, assumant un ton plus léger et spectaculaire sans toutefois aseptiser le caractère érotique des danses. Huit ans plus tard, Steven Soderbergh revient en tant que réalisateur pour offrir une Last Dance à son héros Mike, cette fois-ci accompagné de Salma Hayek Pinault pour mettre en scène un spectacle à Londres.


Dès les dix premières minutes, on retrouve la pertinence esthétique et politique de la saga. Dans un plan-séquence lascif, Channing Tatum tease sa partenaire, une femme plus âgée maîtresse de son désir et de ses envies. Quand il s’intéresse aux danses, ce troisième volet se montre souvent convaincant, porté par la maîtrise visuelle de Steven Soderbergh. Qu’il opte pour un montage très vif ou qu’il utilise de longs plans plus posés, le réalisateur parvient systématiquement à faire honneur aux chorégraphies et à leur sensualité.


Malheureusement, le reste du long-métrage est indéniablement moins réussi. Le récit se montre paresseux et dépourvu de conflits forts, la faute à un scénario qui accorde trop de place aux personnages secondaires jusqu’à diluer le fil narratif principal. L’ensemble donne ainsi l’impression de suivre une intrigue générique, dont l’unique but est de relier les scènes de danse entre elles, sans se soucier de faire évoluer ses personnages ou de creuser ses thématiques. C’est d’autant plus dommage que le premier volet y parvenait brillamment. En l’état, ce Magic Mike’s Last Dance se révèle donc distrayant mais demeure un film très mineur dans la riche carrière de Steven Soderbergh.



RÉALISÉ PAR : STEVEN SODERBERGH

AVEC : CHANNING TATUM, SALMA HAYEK PINAULT, CAITLIN GERARD

PAYS : ÉTATS-UNIS

DURÉE : 112 MINUTES

SORTIE : 8 FÉVRIER


bottom of page