top of page

Flashback : Beau Travail de Claire Denis

© Janus Films

Appuyé à la balustrade de son balcon marseillais, Galoup se remémore ses années d’ex-adjudant de la Légion étrangère. Ses hommes et leurs rituels ; leur quotidien fait d’entraînements intensifs et de tâches ménagères ; leurs échappatoires sous forme d’escapades nocturnes dans les rues djiboutiennes. Une routine perturbée par l’arrivée de Sentain, nouvelle recrue qui s’attire les louanges du commandant Forestier. 


Libre adaptation de la nouvelle d’Herman Melville Billy Budd, le film Beau Travail observe ce microcosme où le ciment collectif prône sur l’individualité des soldats. Un cadre ne laissant que peu de place à l’expression verbale. Comment injecter alors de l’humanité chez ces hommes, écrasés par le soleil de plomb du golfe de Djibouti, assujettis à des codes et une discipline aliénante ? À travers l'expression de leurs corps dans leurs plus purs mouvements. 


Assistée par le chorégraphe de danse contemporaine Bernardo Montet, la réalisatrice Claire Denis observe les rapports humains à travers les gestes, la posture et les regards plutôt que la parole. Ces corps magnifiques, auxquels la réalisatrice insuffle de la sensualité dans ce qu’ils dégagent de plus viril, se meuvent comme l’expression d’une émotion contenue, presque interdite. C’est dans ce ballet lyrique somptueux que Beau Travail révèle les rapports de force, la jalousie mélangée au désir envahissant qui submerge Galoup, campé par Denis Lavant, grand habitué des performances dans ce qu’elles ont de plus physiques. 


Pour son sixième long-métrage, Claire Denis se débarrasse des conventions d’un cinéma qui commente pour privilégier une œuvre sensorielle où la narration visuelle est maîtresse. Au même titre que les corps qu’épouse son objectif, Beau Travail est un objet de fascination magnifié par le sublime travail d'Agnès Godard, récompensé du César de la meilleure photographie en 2001.


Disponible en VOD sur La Cinetek.


RÉALISÉ PAR : CLAIRE DENIS

AVEC : DENIS LAVANT, MICHEL SUBOR ET GRÉGOIRE COLIN

PAYS : FRANCE

DURÉE : 92 MINUTES


Comments


bottom of page