top of page

Flashback : Legend de Ridley Scott

© 20th Century Fox

Dire que Legend de Ridley Scott est une légende n’est pas un euphémisme. Il fait partie de ces œuvres qui, malgré un échec retentissant lors de leur sortie, ont atteint ce statut de film culte, porté par une communauté de fans enflammés. Dire que Legend de Ridley Scott aurait dû rester une légende ? Un film fantasmé qu’on aurait préféré jamais réalisé ? C’est gratuit et profondément injuste. Car, au-delà des apparences, Legend est une œuvre passionnée.  


La force de ce conte aux relents d’heroic fantasy n'est pas à chercher du côté de son scénario, qui tient sur un ticket de métro. Le quatrième long-métrage du cinéaste nous plonge aux côtés de Jack (un jeune Tom Cruise prépubère qui cabotine) amoureux de la princesse Lili (Mia Sara), qu’il cherche à impressionner en lui faisant faire des choses interdites telle que caresser des licornes - la métaphore aurait pu être plus subtile. Cet acte, en apparence anodin, donnera le parfait prétexte aux forces obscures de Darkness (Tim Curry), émanation grandiose et terrifiante de Belzébuth, pour enlever l’infante et à notre héros pour se lancer à leurs trousses. Ce démon et les nombreuses créatures crépusculaires qui habitent le film, sont dues au sublime travail de character-design et de maquillage du duo Rob Bottin et Peter Robb-King. Leurs imaginaires dérangés donnent au film son âme. Un aspect organique suintant et dégoulinant qui, couplé au travail d’ambiance et d’éclairage, donne au film un caractère atmosphérique fascinant. On découvre alors un univers onirique, entre innocence et terreurs nocturnes, comme tout droit sorti du surmoi du réalisateur. 


À l’image des références à Peter Pan, au Magicien d’Oz, ou au voyage du héros version Tolkien… On a comme l’impression, au visionnage de Legend, de plonger dans un rêve. Celui d’un adulte-enfant, dont la passion est de raconter des histoires. Dans le futur (Blade Runner, Alien), dans le passé (Le Dernier Duel, Gladiator), dans notre société (House of Gucci, Mensonge d’Etat). Car Legend, ce fourre-tout fantastique un brin branlant, nous fait avant tout ressentir l’amour de Ridley Scott pour le 7e art. 


RÉALISÉ : RIDLEY SCOTT

AVEC : TOM CRUISE, MIA SARA, TIM CURRY

PAYS : ROYAUME-UNI / ÉTATS-UNIS

DURÉE : 94 MINUTES


Comments


bottom of page