Rencontres du troisième type, 45 ans plus tard


© Sony

Devrait-on être terrifiés ou émerveillés de l’arrivée d'extraterrestres sur notre planète ? À en croire Steven Spielberg, les deux réactions sont légitimes. De l’amitié d'E.T. à la menace horrible de la Guerre des mondes, le cœur du cinéaste n’a jamais cessé de balancer, et ce dès ses débuts.


Il semble de prime abord logique de considérer Rencontres du troisième type comme une œuvre entièrement consumée par l'émerveillement. Dans ce film culte sorti il y a quarante-cinq ans, la magie est presque de toutes les scènes : ce navire échoué en plein désert, ces apparitions d’OVNI qui provoquent fascination (et coup de soleil) chez ses témoins, ces cinq notes de musiques venues d’ailleurs répétées par une gigantesque foule… Les personnages ont leur importance, mais le film préfère souvent parcourir le globe pour y récolter des scènes d’anthologie, jusqu’à son acte final, symphonie de sons et de lumières qui constitue peut-être l’expression du cinéma de Spielberg la plus épurée. Armé des moyens démesurés d'Hollywood, le cinéaste fait de ses rêves d’enfant un spectacle grandiose, où la poésie prend le dessus sur la narration.


Mais il n'y a qu'un pas entre l'émerveillement et la terreur. Impossible d’oublier cette scène dans laquelle un adorable petit garçon est ravi sous les yeux épouvantés de sa mère, un moment digne d’un film d’horreur, qui serait glaçant s’il n’était pas également magique et ludique. Plus troublant encore est le parcours de son héros, dont l’obsession sous influence extraterrestre le conduit à abandonner femme et enfants. Les aliens ont beau être amicaux dans Rencontres du troisième type, leurs effets n’en sont pas moins gigantesques, et par extension, dévastateurs. Depuis cet extraordinaire film de science-fiction, Spielberg a renouvelé les rencontres avec des êtres venus d’ailleurs mais s’est assagi. Plus question de dire adieu à la famille, bien au contraire : c’est en se tournant vers les leurs que ses personnages affrontent l’inconnu.


Rencontres du troisième type est disponible en DVD, Blu-Ray et VOD.




RÉALISÉ PAR : STEVEN SPIELBERG

AVEC : RICHARD DREYFUSS, FRANÇOIS TRUFFAUT, TERI GARR ET MELINDA DILLON

PAYS : ÉTATS-UNIS

DURÉE : 139 MINUTES